loading
  • Une construction légère: pour la nouvelle Corsa également, Opel mise résolument sur une réduction du poids
  • Un poids plume: cette cinq portes, la plus légère, ne pèse que 980 kilogrammes
  • La différence: la nouvelle Corsa pèse jusqu’à 108 kilogrammes de moins que le modèle précédent
  • Les avantages: meilleure dynamique de conduite, consommation d’énergie et émissions de CO2 réduites

Schlieren.  La dernière génération de l’Opel Corsa repose sur une toute nouvelle construction à la structure légère, à l’origine d’une nette augmentation de l’efficacité. La Corsa fera son entrée dès cette année. Qu’elle roule à l’essence ou au diesel ou qu’elle soit totalement électrique, la nouvelle Corsa tire profit de sa légèreté: alors qu’elle dispose d’une meilleure dynamique de conduite, sa consommation est réduite. En tant que version la plus légère de la génération à venir, elle passe même sous la barre magique des mille kilos: cette cinq portes pèse sans conducteur seulement 980 kilogrammes. Comparée à son prédécesseur, elle pèse fièrement 108 kilogrammes de moins, une économie d’environ dix pour cent, et ce pour des longueurs comparables de 4,06 mètres. Les clients ne pourront que se réjouir d’une telle réduction de poids qui, pour des dimensions semblables, constitue un remarquable exploit en matière de développement, en particulier pour une petite voiture.

Depuis sa sortie en 1982, le best-seller Opel Corsa définit la tendance et constitue le petit bijou de millions de personnes. À ce jour, plus de 13,6 millions de Corsa ont quitté les chaînes de production des usines de Saragosse (Espagne) et d’Eisenach (Thuringe). La sixième génération est maintenant dans les starting-blocks et pourra être commandée dès l’été.

Nouvelle Corsa: une plateforme multi-énergies pour des concepts de transmission différents

C’est à l’écran d’un ordinateur et au moyen des méthodes de développement virtuelles les plus avancées qu’est conçue la construction légère intelligente de la Corsa. L’emploi ciblé de différentes sortes d’acier et méthodes d’assemblage permet alors d’obtenir une réduction considérable du poids. Des aciers de construction légère à haute et ultra-haute résistances sont ainsi utilisés et les voies d’absorption d’énergie, les nœuds, la structure et la forme sont optimisés. La carrosserie brute de ce nouveau modèle permet de réduire le poids d’environ 40 kilogrammes par rapport au modèle précédent. La dernière génération de la Corsa repose sur la nouvelle plateforme multi-énergies pour petites voitures et voitures compactes, qui permet l’intégration de différents concepts de transmission. Le client a le choix entre des moteurs à combustion et un entraînement purement électrique.

Par ailleurs, les moteurs exclusivement composés d’aluminium et également ultra-légers ainsi que l’optimisation des essieux avant et arrière contribuent considérablement à la réduction du poids total. Les moteurs essence très compacts à trois cylindres pèsent environ 15 kilogrammes de moins que les moteurs à quatre cylindres d’une puissance comparable de la génération précédente. Le capot en aluminium de haute qualité de la nouvelle Corsa est en outre particulièrement remarquable sur le segment des petites voitures: bien que nettement plus long, il pèse 2,4 kilogrammes de moins que celui en acier du modèle actuel. Jusqu’à présent chez Opel, seul le modèle phare Insignia était doté d’un capot composé d’un métal léger. Et même au niveau des sièges, des économies de poids ont pu être réalisées. La nouvelle structure de siège optimisée permet d’économiser un total de dix kilogrammes: 5,5 kilogrammes pour les sièges avant et 4,5 kilogrammes pour les sièges arrière. Enfin, les derniers ajustements ont également impliqué l’utilisation de nouveaux tissus isolants plus légers. L’ensemble de ces mesures a finalement permis d’obtenir une réduction du poids qui, associée à une aérodynamique exemplaire et à des entraînements efficients, réduit sensiblement la consommation de carburant et donc les émissions de CO2.

De l’Astra à l’Insignia: Opel mise résolument sur une construction légère

 

Rien n’est plus facile que d’accélérer ou de freiner des kilogrammes inexistants. C’est pourquoi Opel continue de résolument miser sur une construction légère lors du développement de nouveaux modèles. L’actuelle Opel Astra avait déjà posé un jalon lors de son lancement en 2015. La «voiture européenne de l’année 2016» pèse jusqu’à 200 kilogrammes de moins que son prédécesseur. Les effets positifs de cette cure d’amincissement : en se délestant de quelques kilos, l’Astra a pu gagner en agilité et en confort de conduite. Elle réagit de manière plus sensible à l’accélération et sa direction est plus dynamique. Elle offre ainsi une véritable expérience de conduite. La réduction du poids de la nouvelle Corsa aura donc les mêmes effets positifs.

Après l’Astra, Opel n’a pas hésité à continuer sur sa lancée pour le modèle phare Insignia. Lors du développement, l’efficacité a là encore été une priorité pour les ingénieurs d’Opel. Grâce à l’optimisation du packaging et aux matériaux légers utilisés sur l’Insignia Grand Sport, ils ont pu économiser jusqu’à 175 kilogrammes pour le poids du véhicule par rapport au modèle précédent, ce qui représente un avantage considérable en termes de dynamique de conduite et de consommation. La version break a également minci, de sorte que l’Insignia Sports Tourer pèse même aujourd’hui jusqu’à 200 kilogrammes (selon l’entraînement et l’équipement) de moins qu’une Insignia comparable de la première génération.

L’Opel Grandland X fait également partie des poids plume de sa catégorie et est donc axée sur l’efficacité. La nouvelle génération de la Corsa poursuit dans cette voie de réduction du poids pour une meilleure dynamique de conduite ainsi qu’une consommation d’énergie et donc des émissions de CO2 réduites.

Vers le haut